Vous êtes ici : Questionnaire de Proust > Vincent LEOST
Résultats des Compétitions
Saison 2017-2018
Saison 2016-2017
Saison 2015-2016
Saison 2014-2015
Saison 2013-2014
Saison 2012-2013
Saison 2011-2012
Saison 2010-2011
Saison 2009-2010
Saison 2008-2009
Saison 2007-2008
Saison 2006-2007
Saison 2005-2006
Saison 2004-2005
Saison 2003-2004

Questionnaire de Proust

Marche Nordique

Les records
Féminins
Masculins

Les partenaires du Stade Brestois

Infos club

-  Infrastructures
-  Inscriptions et tarifs
-  Comité Directeur
-  Encadrants
-  Boutique du club
-  La vie du club
La vie du club

Entraînements
(Lieux, horaires, entraîneurs)

Course La Conquétoise
Edition 2017
Edition 2015
Edition 2014
édition 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006

Contact

Anciennes Gloires

A visiter

Vincent LEOST

Qui es-tu ?(nom, prénom, date de naissance, situation maritale, études ou profession)

Léost vincent, né le 12 Juin 1975 à Brest, marié, études de biologie marine, informaticien

Date d’arrivée au stade Brestois ?

1991 mais interruption pour raison professionnelle de 1997 à 2003.

Tes éventuels anciens clubs ou sports ?

Foot au gars du Reun Guipavas, mais aussi planche à voile, surf, roller et plongée bouteille.

Discipline ?

Demi-fond sous la direction de Robert CARIOU, Maurice GUIVARCH puis Albert KERMARREC de 1991 à 1995, suivi de 3 saisons en sprint long avec Laurent LE BRAS. Retour au demi-fond depuis 2003 avec les plans du coach Jeff GUIVARCH.

Performances ?

Pas terrible, 2’00’’ au 800m, 52’’2 au 400m.

Pourquoi le SB ?

Pour suivre le prof d’EPS du Lycée La Croix-Rouge : Hervé LE BARS.

Pourquoi l’athlétisme ?

Au foot à 14 ans, quelques bières et quelques cigarettes commençaient déjà à trainer dans les vestiaires. Et puis, sur le terrain, c’était aggressif voire méchant parfois. Pour continuer à faire du sport, il fallait changer. Quelques prédispositions découvertes lors des Cross UGSEL m’ont orienté vers l’athlé. Et puis contrairement à beaucoup de sports, l’athlé n’est pas un jeu (on joue au foot, au basket, au tennis mais on fait de l’athlé). Le seul plaisir vient de ce goût de l’effort physique et de la performance.

Qu’aimes-tu au club ?

Evidemment, il y a les copains et les gens que l’on côtoie depuis des années. A suivre les parcours de vie de chacun, on s’attache. Et puis on ne peut pas tricher, on a le niveau qu’on a. Dans un groupe d’entraînement, chacun est encouragé par les autres pour réussir à bonifier son potentiel de départ. De ce fait, on y retrouve souvent plus de solidarité que dans de nombreuses équipes de sports collectifs.

Anecdotes ou souvenirs au club ou en athlé en général ?

Il y en a beaucoup. Ca commence par des championnats de France de cross en équipe Cadets et Juniors, où nous étions fiers comme Artaban d’accompagner les impressionnants Seniors et Vétérans emmenés par l’illustre François PERSON. Bien sûr les relais 4x400m des Interclubs, avec les copains en supporters déchaînés dans la dernière ligne droite. Et puis évidemment les anecdotes des heures passées ensemble, les entraînements finis au vomis, les facéties d’Hervé LE BARS, les batailles de slips mouillés sous les douches du gymnase Foch, dernièrement le plaisir de relater sur le site du club les exploits du supporter Laurent ARZUR à Osaka lors des derniers mondiaux.

Qu’aimerais-tu changer au club si tu en avais les moyens ?

Que chaque licencié se sente un peu plus concerné quand notre club organise une manifestation. Evidemment tout le monde n’a pas les mêmes disponibilités, mais si chacun donnait quelques heures par an, comme lors de l’ ’’Enduro du Conquet’’, la vie du club et des bénévoles les plus dévoués en serait grandement facilitée.

Le bonheur parfait selon toi ?

Vivre au bord d’un lagon et plonger sur les récifs coralliens.

Que voulais-tu faire quand tu étais enfant ?

Joueur de football

Où et à quel moment de ta vie as-tu été le plus heureux ?

Il paraît que c’est à la naissance de ses enfants donc je répondrai dans quelques semaines.

La dernière fois que tu as pleuré ?

C’était limite à un moment de mon mariage...

Ton occupation préférée ?

Il n’y en a pas qu’une... Plonger sous les tropiques, jouer de la guitare, un bon repas avec les potes, glander devant un bon film avec ma femme, faire un footing au bois de Keroual.

Ton plus grand regret ?

Ne pas être passé sous les 2’ au 800m.

La qualité que tu préféres chez un homme ?

La mémoire.

Et chez une femme ?

Me supporter.

Ta plus grande peur ?

Avoir soif.

Que possédes-tu de plus cher ?

Actuellement, le ventre de ma femme.

Qu’as-tu réussi de mieux dans ta vie ?

Avoir fait le travail dont je rêvais adolescent, animateur/soigneur en aquarium, ne serait-ce que durant quelques années.

Tes compositeurs, classiques ou contemporains, préférés ?

Coldplay pour la façon dont ils arrivent à révéler chaque morceau qu’ils interprêtent avec leurs arrangements.

Tes héros dans la vie réelle ?

Hervé LE BARS, un homme modèle, et récemment, Yann ARTHUS-BERTRAND pour ses émissions « LaTerre vue du ciel » remarquablement objectives au sujet des problèmes environnementaux.

Ton sportif préféré ?

Stéphane DIAGANA.

Et celui qui t’énerve le plus ?

Peut-être ZIDANE, auteur de violences inexcusables et malgré tout idôlatré.

La figure historique à laquelle tu aurais aimé ressembler ?

Jacques-Yves COUSTEAU.

Avec qui aimerais-tu rester bloqué dans un ascenseur ?

Ma femme !

Tes films cultes ?

Cinéma Paradiso, JFK, Une vérité qui dérange, La Cité de la peur...

Tes auteurs favoris ou les livres qui t’ont marqué ?

JK Rowling, Steinbeck, Théodore Monod, Anna Gavalda...

Quel talent aurais-tu voulu avoir ?

Etre un bon guitariste.

Bordélique ou méticuleux ?

Les deux, ça dépend sur quoi.

Cool ou stressé ?

Plutôt stressé.

Discret ou grande gueule ?

Parfois grande gueule.

La chanson que tu siffles sous ta douche ?

Je ne siffle pas sous la douche

Que détestes-tu par-dessus tout ?

En général, les extrémistes religieux, et les comportements que ces gens s’autorisent en se prenant pour des gens biens pour la seule raison qu’ils croient en un Dieu, et cela quelque soit la religion. Les 4x4 de ville aussi, symbole du gaspillage inutile.

Ta première mesure si tu étais Ministre des Sports ?

Développer la lutte anti-dopage dans toutes les disciplines. Nous avons l’impression qu’il y a plus de dopage en cyclisme et en athlétisme mais ce sont les 2 sports où la lutte est aussi importante.

Les fautes qui t’inspirent le plus d’indulgence ?

Les erreurs de jeunesse.

Comment aimerais-tu mourir ?

J’aimerais ne pas mourir.

Quelle est la question qu’on ne t’a jamais posée et que tu aimerais qu’on te pose ?

Aucune idée.

Etat présent de ton esprit ?

Tranquille et impatient à la fois.

Décembre 2007

Retour à la liste


Dans la même rubrique :
Eliette Chaput
Céline JAIN
Laura SIMON
MATHIEU ROC’H
Nathan MENEZ
Arsène GUILLOREL
Yvan Champeau
Dimitri CELO
Adeline Roué
Benoit NICOLAS
Anne GUIVARCH
Antoine FORGE
Chloé CAROFF
Francine JAURES
Benoit LESCOP
Laura DUDORET
Karine BOUGUEON
Pierrick BELBEOCH




Nous contacter | Plan du site | Accueil